Une Maman à tout prix!

** Ai-je toujours voulu être Maman ? **

Aujourd’hui, une collègue m’a demandé : « tu as toujours voulu être Maman? »

Ma réponse : « Que je m’en souvienne, oui. »

Mais c’est quoi être Maman? Comment on le vit d’être Maman? Pourquoi vouloir devenir Maman? Comment on vit le « devenir Maman »? L’Instinct de Maman est-il inné?

Youhou que de questions!!

J’ai grandi avec deux frères, un grand et un petit. La seule fille traitée comme une princesse la plupart du temps 😉 Ma maman est une institutrice à la retraite. J’ai donc baigné, dès mon plus jeune âge, dans ce monde de la petite-enfance (et non pas dans la potion magique comme Obélix) :). Je me souviens des samedis matins où je partais à l’école de ma mère pour assister à ses classes ou encore des heures de découpage, peinture et coloriage pour l’aider à préparer ses ateliers création. Très tôt, ce monde de l’éducation et de l’accompagnement de l’enfant me séduisit. Je savais, avec conviction, que je deviendrais Maman. Je m’imaginais à 35 ans avec mon premier enfant dans un contexte bien précis.

Puis j’ai rencontré l’homme de ma vie, ma raison de vivre. Pour vous dire la vérité, ce fut une grande surprise car j’ai su dès la première rencontre que tout ce que j’avais imaginé sur ma future vie d’épouse et mère de famille ne se passerait pas du tout comme prévu! 🙂

En effet, mon mari étant un homme divorcé et déjà Papa, je suis devenue Belle-Maman avant Maman. Oufff, sacré chamboulement dans mes plans…. Passionnée et déterminée que je suis, mon envie de donner vie à NOTRE mininous est arrivée à vitesse grand V. Plutôt effrayant pour nos proches et mon chéri aurait pu, lui aussi, partir en courant « Elle est folle cette femme, je viens à peine de la rencontrer qu’elle veut déjà que je lui fasse un enfant! » Mais pas du tout, bien au contraire, nous partagions le même désir, donner vie au fruit de notre amour! Alors après quelques mois de vie commune, nous voilà sur le chemin de création du mininous! Ce projet, nous l’avons gardé secret car nous savions que nos proches auraient été sceptiques, alors c’est dans notre cocon romantique que nous espérions un jour voir s’afficher sur ce *fichu* test les deux barres!

Bien évidemment, comme beaucoup de femmes, les premiers mois furent semés de déception à cause des tests que je faisais à répétition et qui s’avéraient négatifs. Puis un beau jour, nous étions au restaurant en train de déjeuner et prenions la décision de déménager, retourner aux racines de mon mari dans le Sud. Bizarrement, quelque chose s’est passé en moi, l’instinct??? Je ne sais pas vraiment comment ça s’est manifesté mais une phrase est sortie de ma bouche sans que j’ai le temps d’y réfléchir « Euh chéri, je crois qu’avant de prendre définitivement cette décision, nous devrions aller à la pharmacie. Je crois que je suis enceinte! » 😉

Nous voilà donc partis à la pharmacie. Comme vous le savez tous, et comme le signale les pharmaciens, un test se fait uniquement lors de la première urine du matin. Dans ma petite tête : « Alors là, Coco, si tu crois que je vais attendre demain matin pour vérifier, tu te mets un doigt dans l’œil. Et puis quoi encore, je veux savoir maintenant, et même que je t’achète deux tests pour être certaine ! » Nous rentrons chez nous et forcément, la première chose que je fais « Prems au toilettes!!!! » Mon chouchou attend, attend, attend. Et moi, bah, je reste figée sur ce *fichu* test qui est trop lent à mon goût. Au bout de 5 minutes, mon mari me dit « Alors chéri? » Je ne réponds pas, je suis bloquée sur mon test « P.O.S.I.T.I.F. » Je finis par crier, oui oui crier :« Chéri, viens-voir s’il te plaît » (non, je n’y croyais pas, je ne voulais pas comprendre:)). Il hurla de joie, il versa sa petite larme de joie et moi aussi bien sûr. Cette fois, c’est la bonne! Notre mininous est dans mon ventrinou °-°!!! Ce fut un feu d’artifice d’émotions pour nous deux et nous avons mis du temps à redescendre de notre petit nuage. Voilà, notre famille allait prendre forme dans 9 mois (en fait 8 mois, car ce mininous était plus que pressée!)

Je suis donc « enceinte » de mon premier enfant à 24 ans (et non 35 ans comme dans mes plans:) ). Et là, c’est parti pour toutes les questions inimaginables, les doutes, les nausées, les fous rires, les pleurs (à cause des hormones), les idées reçues… Alors les questions sans réponses c’est tous les jours que tu te les poses SURTOUT quand tu es une personne qui veut toujours tout contrôler, tout planifier, tout vérifier et que tu laisses rarement la place à l’imprévu, le bazars, la saleté, le retard, les gros-mots…Et j’en passe! Oh le pauvre petitou, il ou elle aura une Maman maniaque du contrôle, mais quel ennui 😉 Pfff que je rigole en écrivant cette chronique. Je ne me reconnais même plus. Les imprévus, je les ai connu dès la grossesse avec ce petit bout de chou qui savait se faire entendre, du moins sentir 🙂 Je me souviens du jour de l’essayage de ma robe de mariée, eh oui j’étais enceinte. J’en ai essayé des robes, mais celle-ci, à la minute où la vendeuse avait fini de me l’attacher, ce mininous s’est mis à gigoter dans tout les sens et j’ai pris ça comme un signe d’approbation:)

C’est beau ces moments-là où tu partages une intimité avec ton bébé sans que personne puisse réellement comprendre ce qui passe. Cette alchimie!

Bon, j’avoue, parfois, c’est contraignant quand:

  • tu n’arrives plus à lacer tes chaussures ou mettre du vernis sur les ongles de pieds
  • il te prend une douleur sciatique en plein milieu de la galerie marchande et que ta jambe se lève automatiquement avant même que ton cerveau assimile la douleur « Regardes Papa, la dame avec le gros ventre, elle a des spasmes avec sa jambe! » 🙂
  • tu veux aller au WC mais ils sont dans la salle de douche et ton chéri prends sa douche. « Et puis merde, je ne peux plus me retenir! »
  • un couillon dans le bus tu dis « Oh quel joli ventre, je peux vous le caresser? » et sans même attendre la réponse, il ou elle pose sa main sur TON ventre (euh, je fais quoi, je le mord ou je dis « non, non, vous vous trompez je fais de l’aérophagie à cause des sodas! »)
  • tu n’arrives pas à enfiler tes chaussettes toute seule
  • tu ne vois même plus ton aîné de 18 mois qui est accroupie sous ton ventre et crie « Maman, portes-moi » (en exagérant un peu 😉 ou pas)

 

Mais ça a aussi des bons côtés:

  • tout le monde est plus attentif à tes besoins (exemple: tu peux réclamer n’importe quoi, tu es enceinte alors personne ne veut te contrarier)
  • tu peux te faire plaisir lorsque tu as une fringale (allez, un pot de nutella ça ne me fera pas de mal. Bah oui après tout c’est le seul moment où je peux me faire plaisir sans culpabiliser. Nan?) 🙂

Puis le terme approche à grand pas. Alors tu t’imagines dans ton rôle de Maman: est-ce-que je vais être affective, à l’écoute, stricte, autoritaire????

Est-ce à la naissance que l’on devient Maman?En fait, je suis déjà Maman parce que je nourris déjà cet enfant, je lui parle, je le berce et il ou elle commence déjà à m’empêcher de dormir :9 Vais-je avoir la fibre maternelle?

Le jour J, direction la clinique pour rencontrer ce petit-être tant attendu et déjà tant aimé.Chez moi, c’était la panique totale. Le côté médical de la naissance me faisait une peur bleue. Puis, pour une fois, j’ai lâché prise et laissé les choses venir. En quelques minutes (puisque césarienne), ma princesse est arrivée et les médecins me l’ont mise presque immédiatement dans les bras. Et là, j’ai su que ce ne serait pas DU TOUT comme je l’avais imaginé, prévu ou encore anticipé. Ce petit-être, ma fille, j’allais l’aimer, l’écouter, la combler mais aussi elle allait me faire grandir. Alors, oui c’est vrai que parfois c’est fatiguant, usant, flippant et qu’il y a beaucoup de remises en question mais c’est aussi du bonheur, des fous rires, des moments de partage et de force de vivre.

Et je peux vous dire que je découvre tous les jours ce que c’est qu’être une Maman et CEST UN PUR BONHEUR DE GRANDIR AVEC EUX MAIN DANS LA MAIN ET DE MARCHER DANS LA MÊME DIRECTION : AMOUR ET ÉPANOUISSEMENT DES ENFANTS ET DES PARENTS.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s