Un week-end pour s’évader


Le week-end dernier, je me suis permise de m’évader deux jours auprès d’une de mes tantes à Paris. Un week-end pour se déconnecter, pour souffler, pour se faire chouchouter et visiter. Oui, parce que nous n’avions pas prévu de rester à rien faire, cette fois nous avions décidé d’aller humer le bon air marin de la Baie de Somme au Crotoy pour une journée! Me voilà donc dans le train, le vendredi après une journée de travail très chargée, pour 3h à essayer de me détendre et de déconnecter de mon travail qui ces temps-ci est très, et même trop, prenant. Apparemment cela n’allait pas être aussi relaxant que ce j’avais pu imaginer. En effet, le passager voisin avait décidé de continuer sa journée de travail avec son ordinateur et le bruit incessant de ses doigts tapotant son clavier me tint éveillé. J’ai donc, avec discrétion, jeté un petit coup d’œil au texte qu’il écrivait et j’ai eu le malheur de voir qu’il fait parti de l’un des très bons clients de la société pour laquelle je travaille. Eh, zut, me voilà à me replonger dans ma semaine de travail passée et de penser à celle à venir. Je suis mal partie pour réussir à me déconnecter… 😦 Décidée à ne pas penser au travail, je sortis mon livre et me plongea dans ma lecture. Difficile quand ton passager ne cesse de pianoter et en même temps souffle d’exaspération toutes les deux secondes. Oh zut, le train est complet je ne peux même pas changer de place… Bref, ces 3 heures promettent d’être longues. En fin de compte, je réussis à m’assoupir 30 minutes avant mon arrivée 🙂 Quelques heures de train pour retrouver ma tantine toute excitée à l’idée de m’accueillir de nouveau chez elle après 12 mois d’attente. Bah oui quand on est maman, pas évident de programmer des week-ends loin de ses loulous et son chéri. 🙂 Elle m’annonce que nous nous levons le lendemain à 6h45 pour prendre le train en direction de la Picardie. Un endroit que nous allons découvrir toutes les deux. Je ne vous cache pas que lorsque le réveil a sonné le lendemain matin, j’avais espéré rester une heure de plus sous la couette 🙂 Nous avons deux heures de train, et quelle joie de voir qu’elle nous avait pris des places en première classe! Ce samedi allait être le jour des « premières fois » : 1ère fois en 1ère classe, 1ère fois en Picardie, 1ère fois en train à vapeur, 1ère fois que je bois de la bière picarde (eh oui, il m’arrive de boire 🙂 ), 1ère fois que je déguste des moules à la bisque d’homard, … Nous arrivons au Crotoy! Quel nom, d’ailleurs. Première remarque, ce qu’on dit des gens du Nord est vrai, ils sont ADORABLES, SERVIABLES et toujours SOURIANT. Non pas que chez nous, ce n’est pas le cas, c’est juste que là-bas c’est plus frappant. A peine descendu du train, qu’une picarde nous explique le trajet pour atteindre la baie de somme, le port, les bons restaurants et au final elle prend le même bus que nous.Elle nous explique qu’on y mange bien, au Crotoy, ce que nous avions pu observé avec ma tantine. Le chauffeur de bus s’improvise guide touristique. Et là, je me suis crue dans un épisode de « Le bonheur est dans le pré », il me manquait uniquement les sous-titres quand il parlait ! 🙂 Bah oui, essayez de comprendre quelqu’un qui parle sans articuler, sans ouvrir la bouche et avec un accent (c’est pire que quand tu rencontres un américain pour la première fois alors que tu avais appris l’anglais avec une britannique :), si si je vous assure). Enfin, bref, nous sommes bien arrivées à la plage du Crotoy, paysage magnifique avec marée basse. Piplettes comme nous sommes, j’invite ma tantine à écouter les mouettes et regarder le paysage en essayant de garder le silence. Il est 12h et je réussis enfin à me déconnecter! Le paysage est à couper le souffle, la période touristique est passée donc pas un chat, nous nous promenons sur la Baie. A notre grande surprise nous découvrons un fil reliant deux lampadaires auquel était suspendu des dizaines de soutiens-gorges. Ce décor plutôt surprenant était leur manière à eux de participer à la ligue contre le cancer du sein. Très bonne idée, je trouve.Nos ventres commencent à gargouiller alors nous décidons de chercher un endroit où déguster des mets picards. Nous avons été séduites pas un petit resto « Le Bistrot de la Baie » qui servait des moules à des sauces peu cuisinées par chez nous. En apéritif avec nos boissons, le serveur nous a apporté une coupelle de crevettes grises fraîchement pêchées du matin même. Puis nous avons dégusté des moules à la bisque d’homard accompagnées de frites cuisinées maisons. Un vrai régal pour nos papilles! Après un petit dessert, nous voilà repartis pour continuer notre visite. Nous avons pris le train vapeur qui circule dans la Baie de somme et nous avons découvert St Valéry su Saône. Décidément, cet endroit vaut vraiment le détour. Notre échappée en Picardie s’achève et nous devons rentrer sur Paris. Chaque minute était comptée pour profiter de tous les loisirs de cette escapade et nous avons eu notre train de justesse. C’est ravies de notre voyage que nous rentrons. Le lendemain, pas de réveil qui sonne, seulement la bonne odeur de café qui me réveille aux alentours de 8h45. Youhou, j’ai pu dormir et ne pas être réveillée ni par un réveil ni par mes loulous qui attendent leurs tartines (cela dit ils me manquent déjà). Au programme de ce dimanche parisien, promenade dans les rues proches du Sacré Coeur à la découverte de la fête des vendanges. Pour terminer avec beauté cette escapade parisienne auprès de ma tantine, nous avons déjeuné dans un restaurant très cosy. Au menu soupe de poissons et foie gras faits maison. De nouveau un vrai régal pour mes papilles. Il est 16h30 et je suis déjà dans le train du retour pour retrouver mes petitous et mon mari qui, je le sais, sont impatients de me retrouver.  Pendant le trajet du retour, je suis surprise par la beauté du paysage de la Bourgogne et planifie une échappé en amoureux là-bas, au milieu des champs, des moutons, un moment pour s’évader à deux. Arrivée en gare, je descends du train et au loin je vois mes petits amours qui me font des signes, ils sont tellement heureux de retrouver leur maman que leur première phrase fut :  » qu’est-ce-que tu nous a rapporté comme cadeau? »« Bah moi mes zamours 🙂 » Bien sûr que non, je leur avait ramené à chacun un sifflet du train vapeur qui fait le bruit du train. Ils étaient heureux comme tout.

Une escapade, un voyage, un moment à moi pour me faire chouchouter et recharger les batteries pour être fraîche et disponible pour mes petitous et mon chéri. Et puis, bientôt, une nouvelle escapade mais cette fois très girly.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s