7ème mois : Aussi Gracieuse qu’une baleine

** 7 mois et demi : aussi gracieuse qu’une baleine **

Je suis de retour pour vous conter ma grossesse, mon entrée dans la dernière ligne droite (ou plutôt hilarante et excitante du 3ème trimestre:) ). Et voilà, je suis à 7 mois et demi et autant être honnête je me sens « aussi gracieuse qu’une baleine, aussi sexy qu’un hippopotame dans un tutu rose taille XS, hilarante par mes fous rires incompris, gonflante par mes plaintes (dues aux contractions qui s’augmentent)… »

Cela fait déjà un mois que je suis à la maison et que je ne vais plus travailler. Courir avec mes enfants à la garderie, speeder pour avoir mon bus et que je finis pas louper de justesse, faire les 45 minutes à pied par jour pour les allers-retours maison-boulot-maison ont eu raison de moi au 6ème mois. Je m’étais pourtant promis de tenir jusqu’au 7ème mois. Tu parles, j’avais oublié que j’ai déjà deux enfants à la maison qui comme des sangsues en voyant mon ventre s’arrondir, s’arrondir, puisaient l’énergie que j’avais en réserve. Puis un jour, ce petit bidon tout rond s’est mis à se contracter, se contracter, à me scotcher sur place en observant désespérément mon bus me filer sous le nez : « Stop Super-Maman! Il est temps de t’installer bien au chaud dans ton canapé et de profiter de ce dernier trimestre en sentant les doux et agréables mouvements de ton bébé n°3! » Et me voilà donc à la maison jusqu’au terme de cette troisième et dernière grossesse (si si dernière 🙂 ). Au début, j’avais imaginé que je pourrais quand même profiter un peu en sortant, en faisant le ménage, en cuisinant des bons petits plats à mes amours. Enfin c’était sans compter sur la méga fatigue qui m’est tombée dessus sans prévenir. Au programme de ces trois premières semaines de repos: siestes, visionnage de films en attente, lecture et aucune envie d’allumer mon ordinateur (d’où la pause, longue pause dans mon écriture). Maintenant, à 7 mois et demi, je n’arrive plus à aspirer ma maison sans me déclencher une contraction ou rester debout devant mes casseroles. Et de toute de manière, si j’essaie de faire quoique ce soit ou d’aider je me fais réprimander par mes deux gendarmes : Monsieur Super-Papa et ma jolie princesse. Oui oui, du haut de ses 5 ans et demi, elle me dispute « Maman laisses-moi t’aider! Et puis d’abord tu n’as pas le droit de refuser tu es enceinte et moi je suis grande, je veux et je vais t’aider! » Ce n’est pas choupinou n’est-ce pas ?! 🙂 Et oui, depuis quelques temps ma princesse prend son rôle d’aînée et de grande-sœur très au sérieux. Comme sa maman, elle a coupé ses longs (très longs) cheveux pour se coiffer seule, se déplacer sans être gênée par la longue chevelure et comme elle dit si bien « tu sais Raiponce aussi elle se coupe les cheveux ». Alors, elle chaperonne son frère, m’interdit de me baisser, m’ordonne de me détendre, me masse les pieds, … Heureusement elle profite de ce moment pour passer du temps seule avec sa maman et se faire des pauses coiffure-vernis et défilé de vêtements. Ah oui, parce que enceinte et chargée d’hormones, j’adore leur faire plaisir et leur rapporter des petits présents (vêtements, livres et coloriage) pour les remercier de leur bienveillance à mon égard.

L’avantage d’être à la maison c’est aussi de pouvoir profiter de moments calmes avec mon mari qui rentre du travail avant 12h00. Du coup, nous multiplions nos pauses en amoureux pour notre plus grand bonheur et nous en profitons au maximum avant l’arrivée de notre petit bébé.

Comme vous le savez ou vous l’avez entendu dire, les femmes enceintes ont les hormones en ébullition. Mais qu’est-ce que ça sous-entend. Je ne vais pas vous le raconter de nouveau puisque j’en parlais déjà dans l’article précédent. Mais je vais quand même vous conter quelques épisodes. Pourquoi avoir écrit « aussi gracieuse qu’une baleine », peut-être parce que ma démarche est bizarre, parce qu’il est plutôt difficile et laborieux de se lever du canapé telle une gazelle 🙂 « aussi sexy qu’un hippopotame dans un tutu rose taille XS », certainement parce que ma belle garde-robe taille 34-36 prend la poussière et que j’ai du investir dans des vêtements de grossesse. Heureusement l’été arrive et les petites robes avec 🙂 « hilarante » par mes fous rires qui parfois me surprennent moi-même 🙂 « gonflante » lorsque je me mets à souffler pendant mes contractions (comme dans les films).  Ce qui est incroyable c’est lorsque je m’entends dire « tu verras chaque grossesse est unique ». En effet, cette troisième grossesse est tellement différente des autres, je la vis pleinement avec joie et enthousiasme. D’autant plus que le fait de ne pas connaître le sexe devrait m’aider à surmonter ma crainte de l’accouchement (ah oui, je flippe dès que je pense à cette étape:( ).

Allez assez parler de moi. La grossesse se vit à plusieurs dans une famille. Après l’investissement de ma princesse, parlons un peu de notre petit dernier (pour le moment). Mon petit prince, s’investit autant que nous tous. Et lui c’est plutôt en mode câlins, bisous, caresses et chuchotements au bébé. Mon fiston était déjà très affectueux mais en voyant mon ventre s’arrondir on pourrait croire que sa bulle d’affection s’est agrandit elle aussi. Il n’y a pas un bonjour, ni un matin, ni un réveil de sieste, ni un au-revoir sans un geste affectueux pour son petit frère ou sa petite sœur. Parfois, ce petitou est même prioritaire à sa maman 🙂 . Il me fait tellement sourire et rire lorsqu’il me demande « Maman c’est qui qui te l’as acheté ce bébé? » ou encore « Maman j’aime beaucoup ton bébé », « Bébé te fait mal, attends je vais le caresser pour le calmer »… Tellement mignon et naturel.

Et, puis n’oublions pas Monsieur Papa. De son côté et de mon point de vue ;), on pourrait croire que lui aussi vit des crises mais non pas d’hormones, je dirai plutôt de testostérones 😉 . Oui, oui, lui aussi vit au rythme de ses chamboulements, ses coups de stress, ses coups d’émotions et parfois c’est tout aussi flippant que mes hormones 🙂 🙂 Vous me direz : « Comment ça se traduit? » J’y viens. Un jour il va lui prendre de tout changer dans notre pièce de vie, oui oui Monsieur Papa se prend pour Monsieur Déménageur et bouge tous les meubles. Bien évidemment, je ne suis pas très loin derrière, puisque c’est une idée que j’avais eu en début de grossesse. Mais apparemment en voyant mes contractions s’augmenter le stress et l’adrénaline l’ont pris de cours et hop, il est parti dans le feu de l’action. Il y a aussi les moments où l’émotion d’un 4ème (pour lui c’est 4) le stresse, le panique et il perd pied et pourrait avoir peur de ne pas assurer. Là mon rôle est ultra important et je me lance dans un discours élogieux sur ses compétences de Papa auprès de ses 3 enfants, alors 4 c’est de la rigolade 😉 Et le meilleur, les instants d’émotions et d’amour quand il pose sa main sur mon ventre pour sentir son petitou et jouer avec ses mouvements. Il devient alors le plus heureux des papas. Et je vous avoue que j’ai vraiment hâte de voir son émotion se lire sur son visage lors de la première rencontre avec son petitou.

En fait pour résumé, en effet je ne me sens pas toujours gracieuse, ni belle, ni sexy mais je me sens aimée en tant qu’épouse, épanouie en tant que femme enceinte, heureuse et comblée de bonheur par l’amour infini que mes enfants et mon mari me portent chaque jour et toujours autant épatée par la nature et l’investissement de mes trois amours. Alors tout bas au fond de mon cœur je me dis « Mon petitou, mon petit trésor, nous t’attendons tous et saches que notre amour pour toi est déjà très très fort. »

 

 

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. ISABELLE MANTEAU dit :

    Eh bien ça valait le coup d’attendre cet article.!
    Personnellement, je le trouve amusant à lire ,J’avais le sourire aux lèvres en le parcourant Tout est dit sur la grossesse: les désagréments et les joies ressenties au sein de chaque membre de la famille .Chacun est associé à cet événement et réagi selon son âge et son état d’âme.C’est bien écrit et toujours sur un ton dynamique , positif et joyeux.Les mamans hésitantes vont craquer…C’est sûr.
    Je te souhaite de profiter pleinement de ces dernières semaines de baleine et attention aussi excès de gourmandises ,que tu n’as pas trop évoqués d’ailleurs,car madame l’hippopotame bientôt tu ne pourras plus mettre ton tutu rose.

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s