Allez, on décolle (et sans papa ;) )

** Première fois en avion seule avec mes 3 amours**

Les fêtes sont aussi la période pendant laquelle nous aimons retrouver nos proches qu’ils soient à proximité ou éloignés. Cette année, j’ai décidé d’aller retrouver ma famille à Nantes. Comme mon homme ne peut pas prendre de vacances à cette période de l’année, je prends mon courage à deux mains et décide de partir en avion seule avec mes 3 loulous. Pfff, lorsque je clique sur « valider » du site d’achat de billets d’avion je sens une bouffée de chaleur et le doute m’envahir. Vais-je être capable de gérer le voyage seule avec eux? Vont-ils être calmes ou stressés ou surexcités? Et si il y a du retard, beaucoup de retard, comment vais-je les occuper? Vont-ils être malades? Et ma petite dernière, pour sa première fois en avion comment va-t’elle réagir? Que de questions en suspend… Mon homme me rassure en affirmant que tout va bien se passer et que ce n’est que 1h15 de vol. Bon de toute façon les billets sont payés et la famille est prévenue donc il n’est pas question de faire machine arrière! Nous nous envolerons le 3 janvier à destination de Nantes.

C’est le jour J, comme j’avais une valise à enregistrer nous sommes arrivés 2h en avance à l’aéroport. Et oui, je souhaitais enregistrer une valise plutôt que de me retrouver avec 3 bagages à main. Nan seule à gérer 3 enfants et 3 valises à main cela me semblait mission impossible! Et en effet, j’avais raison parce que attendre dans la file pour passer le portic de sécurité avec 3 enfants dont ma petite dernière dans le porte-bébé et un sac à langer archi plein c’est déjà folklo 🙂 Mes 2 aînés étaient très fiers de s’auto-gérer au passage du portic et leur papa les regardait avec fierté et une petite appréhension tout de même :). Pendant que moi, l’agent de sécurité me demandait de retirer mon bébé du porte-bébé et de passer sans elle. Euh attendez, je fais quoi de ma dernière?? Je la mets sur le tapis et vous la regarder au rayon x??? Nan bien sûr que nan! C’est quoi cette mère?? Elle me propose de la tenir 😉 ouff. Et voilà, 1ère étape passée et les doigts dans le nez! Enfin presque. Prochaine étape, patienter et occuper les grands pendant les 30 minutes d’attente avant l’embarquement. Oui oui seulement 30 minutes, car entre l’enregistrement de la valise, faire la queue pour le portic, vider ses affaires dans les bacs de sécurité, dire au-revoir au papa tout triste, passer le portic et se rhabiller autant dire que le temps est très très vite passé! 😉 Alors 30 minutes ce n’est rien?! Sauf que, petit homme a soif, puis faim, puis c’est au tour de la grande d’avoir soif puis faim et enfin ils voudraient bien jouer à la tablette. Bon, adorable et responsable que je suis, je file acheter une bouteille d’eau, le reste attendra le confort de l’avion. Et hop, voilà qu’une voix appelle les familles avec enfants à se présenter à la porte d’embarquement. Génial, que le temps passe vite et c’est facile. Peut-être presque trop facile…On verra la suite. Nous voilà, assis à nos sièges. Petit homme côté fenêtre, ma princesse côté couloir (je lui ai promis la fenêtre au retour) et moi entre les deux avec ma petite dernière sur les genoux. L’excitation des 3 est palpable. Mais pas d’inquiétude, j’ai prévu un mini pique-nique, des jouets, un livre chacun (même pour petite dernière) et les deux tablettes. Je devrais réussir à les occuper pendant les 1h15 de vol. Et en effet, le vol se passe tellement à merveille que je ne regarde pas l’heure (en même temps la montre est restée dans mon tiroir et le portable est éteint) et ne me rend pas compte que nous avons 30 minutes de retard. Quelques turbulences nous ont vraiment secoués au décollage et ont bien fait rire mes deux grands alors que moi je riais jaune voir vert… Après avoir joué aux tablettes, petit homme dort, ma grande regarde le paysage se rapprocher et petite dernière n’a rien vu puisqu’elle a dormi les 3/4 du vol. Les pneus grincent sur la piste d’atterrissage, le freinage est violent dû au vent qui souffle à l’arrière de l’avion mais cela ne réveille même pas mes deux plus petits. Nous descendons surexcités de l’avion et rejoignons le tapis des valises et poussettes. L’attente est longue pour nous 4, nous avons très envie de retrouver nos proches. Pendant l’attente, je retrouve des mamans solos pour l’occasion du voyage. Elles ont 1 enfant ou 1 bébé avec elles. Deux viennent me voir et me disent « Chapeau, seule avec 3 enfants! et en plus ils ont été super sages! » Je les remercie avec timidité et un brin de fierté pour mes 3 loulous (et moi aussi 😉 ). Ça y’est les portes s’ouvrent, et mes loulous aperçoivent mamie et papy. Quelle joie de voir l’émotion se lire sur tous les visages, entendre mes enfants crier « Mamie-Papy » et regarder tout le monde se prendre dans les bras. Voilà vol aller terminé et avec succès et fierté;)

Le séjour dans ma famille se passe très bien. Nous profitons des uns et des autres, nous sommes chouchoutés et évitons avec justesse la gastro de ma filleule qui fêtait ses deux ans. 4 jours chez eux, 4 jours pendant lesquelles mon homme peut souffler et entendre les mouches voler (ou plutôt les chats ronronner puisqu’il n’y a pas de mouches)!

Le voyage touche à sa fin, je ferme la valise. Il est 6h du matin et il est temps pour nous de prendre le chemin du retour. Après une soirée qui a terminé tard, le réveil est difficile, tout le monde est fatigué. Cela m’inquiète pour l’avion car qui dit fatigue dit crise envisageable. Nous enregistrons la valise et faisons de nouveau la queue pour le portic. Bizarrement cela me semble plus difficile et long sûrement à cause de la fatigue. Mes loulous traînent des pieds, ma dernière s’est déjà endormie. L’attente dans le sas (extérieur) avant l’embarquement est interminable. Nous attendons debout et au froid. Tous les enfants de l’avion s’impatientent et commencent à s’énerver. D’ailleurs même les adultes commencent à piétiner d’impatience. Oh zut, comment va se passer la suite???? C’est bon après 50 minutes d’attente nous montons dans l’avion. Arrivés à notre rangée de siège, la dispute (à laquelle je m’attendait) éclate. Ma grande veut le siège côté fenêtre (comme je lui avais promis) et petit homme le veut aussi. Première tentative d’explication à petit homme, pff il part en crise de larmes et de cris et bloque le passage dans l’allée de l’avion. Oulala mais comment vais-je gérer cette situation. Deuxième tentative, j’explique à ma fille que comme elle est la plus grande elle peut céder sa place à son petit frère. Oh zut zut ma fille pleure à chaudes larmes. Les gens dans l’allée s’impatientent, les regards se tournent vers moi et mes loulous. Allez troisième tentative, je guide mon petit homme sur le siège du milieu, laisse ma grande s’installer comme promis sur le siège côté fenêtre. Petit homme continue sa crise mais au moins je ne gêne plus le passage. Mon porte-bébé commence à peser sur mes épaules mais je trouve la force de me pencher vers mon petit homme épuisé et en proie à sa frustration. Je lui propose deux solutions, l’une est de rester ainsi sur le siège du milieu ou l’autre de s’installer sur le siège près de l’allée à la fois couché sur sa maman pour se reposer. Mission réussie, il s’installe sur l’autre siège. Et il s’endort avant même le décollage, petite dernière aussi d’ailleurs. Ma grande se lie d’amitié avec la passagère de derrière qui a 1 ans de moins qu’elle. Ouff, le pire est passé et finalement cela aura duré seulement 10 minutes. Ma grande me réclame un petit déjeuner. Après-tout pourquoi pas? Nous sommes sur le chemin du retour, attristés par les au-revoir, fatigués de notre soirée de la veille et excités de retrouver Super-papa (mon homme). Au moment où le petit déjeuner est servi, petit homme se réveille. A la vue du croissant et du jus de fruits il oublie sa crise et se réveille en douceur et avec bonne humeur. Petit déjeuner engloutit pour nous tous, l’atterrissage se prépare!! Avec quelques minutes de retard nous sortons de l’avion et quelle joie de les voir courir en direction de leur papa puis nous retrouvons le chemin de notre maison!

En bref, tout s’est bien et je dirais même très bien passé! Alors, je renouvellerai l’expérience avec moins d’appréhension. A quand le prochain voyage?!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s