Mon plus beau voyage : (re)Découverte de mon moi

** Se recentrer sur son soi intérieur **

Depuis maintenant 1 année, j’ai fait le choix que beaucoup de parents sont amenés à faire. Un choix qu’il n’est pas facile à faire, une décision qui est compliquée à prendre surtout quand il y a des enfants. Je ne regrette en rien ce choix, cette nouvelle vie, car elle était plus que nécessaire et salvatrice pour moi et par conséquent m’a permis d’être plus heureuse et donc une maman plus disponible pour mes enfants.

Souvent lorsque les gens découvrent ta nouvelle vie, parfois même des personnes proches, il y a certains comportements qui changent, des sourires qui n’existent plus, des jugements, des commentaires (que tu n’as pas invité à faire), il y a des regards, il y a des messes basses, … Puis il y a les grandes surprises, des rapprochements d’amies, des personnes qui viennent te soutenir alors que tu n’avais même pas pensées à elles, …

Et puis, il y a un moment où tu sens qu’il est temps de prendre de la distance, faire une pause, fermer les yeux, se boucher les oreilles, respirer et encore respirer pour laisser aller tes émotions, tes frustrations, tes déceptions, tes incompréhensions pour enfin laisser place à ce petit rayon de soleil qui vient te chatouiller, celui que tu sens que si tu entrouvres ta fenêtre, rayonnera dans tout ton corps. Mais pour ça, il faut se donner le droit, accepter ce qui était pour accueillir ce qui et peut-être ce qui sera.

Si je fais un bilan sur ces 12 derniers mois, je peux sourire et être émue de tout ce chemin parcouru. J’ai été épaulée par beaucoup de personnes, j’ai aussi fait un grand ménage dans ma vie et je continue. Je suis partie faire un voyage et pour moi c’est le plus beau des voyages : Mon voyage intérieur ! Celui-ci est toujours d’actualité et le sera toujours, je l’ai compris. A travers toutes ces expériences, ces montagnes, ces chemins sinueux, ce désert interminable, je vois à l’horizon la beauté du paysage qui m’appelle, je sens ce rayon de soleil qui me caresse doucement les joues, ce long voyage est le voyage de ma propre vie.

Pendant cette traversée, comme beaucoup de personnes qui prennent la décision de mettre fin à une histoire on se sent épié, on se sent dans l’obligation de se justifier, on se sent coupable auprès de ses enfants, on se sent égoïste, on se sent tout le temps mis sur la sellete ou pointé du doigt ; en tout cas c’était mon ressentit jusqu’à aujourd’hui. Alors j’ai eu l’impression d’avoir à me jusitifier, d’apporter des preuves, d’éviter les regards menaçants et réprobateurs. Les autres s’imaginent aussi que celui ou celle qui a pris la décision ne souffre pas. Peut-être que cette personne souffre tout simplement d’une manière différente de la personne quittée mais ça à l’extérieur on ne le voit pas. On s’imagine que la personne qui décide de tourner la page est ultra heureuse et va le vivre super bien. Et pourtant, pour être la personne qui a quitté je peux vous dire que ce n’est rose tous les jours et qu’il peut être difficile de faire face à cette situation.

Puis un jour, on se dit STOP ! Un jour, on sent qu’il est temps de remercier la tristesse et la colère (parfois l’amertume du passé) pour enfin avancer sans se retourner. Pour cela, stop à l’automatisme de continuellement se justifier, se justifier c’est s’auto-convaincre que nous avons raison. Hors, de mon côté, je n’ai plus envie de cela.

Aujourd’hui, après avoir essayé de passer de la pommade sur tout, accepté des réflexions vindicatives, faire sourde oreille, donner les énièmes chances de, être gentille avec des personnes qui ne le rendent pas, je décide de me protéger pour les protéger eux aussi. Protéger ça veut aussi dire être moins bavarde, se confier aux personnes de confiance et vivre pleinement sa vie au présent sans les autres.

Mon choix m’appartient, mes raisons m’appartiennent. C’est ma vie et nous avons une seule vie je pense qu’il est primordial de se rendre heureux dans sa propre vie et de ne pas se laisser écraser.

« Carpe Diem »

Capture

yoga-2176668_1920